Accéder au contenu principal

Couturière

Cet après-midi, mon voisin est venu sonner chez moi pour me demander si je n'avais pas quelque chose pour réparer l'attache de sa petite sacoche, que j'avais déjà consolidée l'année dernière. La seule solution était de découdre cette attache cassée pour recoudre à la place l'anneau qui s'insérait dedans.
Il tenta de tirer dessus pour craquer les fils en me faisant remarquer que je l'avais bien recousu. Quand je fais quelque chose, ce n'est pas dans mes habitudes de mal le faire. Je lui proposais donc à nouveau de lui arranger cela. Je sais qu'il adore cette sacoche de contrefaçon et cela me rappelle qu'il y a 10 ans, j'étais fière de m'afficher avec mes faux sacs Dior dégotés sur eBay. Aujourd'hui, je trouve plus valorisant que quelqu'un vienne auprès de moi pour réparer un objet auquel il tient. J'aime être cette personne sur qui il peut compter quand "il est en galère" comme il dit.

Je me suis installée sur la terrasse avec un thé et la trousse de couture de ma mère. Avant cela, j'ai péniblement libéré l'attache en coupant les fils au découd-vite. Et j'entrepris de recoudre l'anneau directement à l'emplacement déjà malmené par les trous d'aiguille. Ce n'était pas aisé du tout de piquer dans le cuir, fut-il une simple imitation, et qui plus est, à l'emplacement d'une couture. J'avais besoin de pousser délicatement et pourtant très fort sur le dés à coudre.

En effectuant minutieusement cette tâche, je réalisais soudain qu'en ce jour de la Fête des Mères, le voisin m'offrait l'opportunité d'exercer le même métier qu'elle, avec son propre necessaire de couture. Je me retrouvai à refaire ces gestes qu'elle avait si souvent pratiqué pour moi, pour elle ou la famille. Son aiguille, son fil, ses ciseaux, son dés, son découd-vite. Et surtout son sang qui coulait dans mes veines, sa dexterité, ses idées, sa persévérence. Et sa volonté d'aider les gens et de les rendre heureux.

Il n'y aurait pas eu de meilleure façon de lui rendre hommage et de me sentir en connexion avec elle. Ce voisin, dont je me sens proche "astralement" et qui porte le nom d'une divinité du Soleil, semble toujours intervenir dans ma vie pour m'apporter quelque chose. Il aurait pu venir hier ou demain et cela n'aurait eu aucune signification particulière. Secrètement je l'en remercie car peut-être que j'aurai passé l'après-midi à pleurer l'absence de ma mère. Quand il est venu chercher sa sacoche, je l'ai laissé me remercier sans évoquer ce moment spécial qu'il m'avait permis de vivre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

H.u.m.a.n.o.i.D C.i.t.Y - Part 02 - Empire State Building

L’Empire State Building est un gratte-ciel de style Art déco situé sur l’île de Manhattan, à New York. Il est situé dans le quartier de Midtown au 350 de la 5e Avenue, entre les 33e et 34e rues. Inauguré le 1er mai 1931, il mesure 381 mètres (443,2 avec l’antenne) et compte 102 étages. Il est actuellement le plus grand immeuble de la ville de New York (position qu’il a retrouvé suite à l'attentat terroriste du 11 septembre 2001 qui a causé la destruction des tours jumelles du World Trade Center) et le troisième du continent américain derrière deux tours de Chicago, la Willis Tower et la Trump Tower. L'Empire State Building a été pendant des décennies le plus haut immeuble du monde. Il tire son nom du surnom de l’État de New York, The Empire State. Ce même « surnom » apparaît en outre sur les plaques d'immatriculation automobile. L'Empire State Building est un immeuble caractéristique de la skyline new yorkaise, et compte parmi les symboles les plus célèbres de New Yo

L♡VE

Il est revenu et tout s'est passé exactement comme je l'avais espéré dans mon dernier post. Je n'avais même pas imaginé qu'il puisse rester. Ce fut deux semaines de pur bonheur de l'avoir à nouveau à la maison. D'être à nouveau dans ses bras ♡ Et tout s'est détraqué à nouveau et il est reparti loin de moi... C'est un supplice de l'aimer autant. De penser à lui tous les jours. De lui écrire mentalement des lettres. De parfois lui ecrire une partie ces pensées dans des sms auxquels il ne répond pas ou de me confier et finir en larme dans des messages vocaux auxquels il ne réagit pas non plus. Est-ce qu'il me lit ? Est-ce qu il m'écoute ? Je n'en sais rien... Comme pour palier à son absence, mon esprit l'invite dans mes rêves. Ce sont de doux moments mais le réveil n'en est que plus cruel.  Je n'arrive décidément pas à cesser de l'aimer. Il reste l'homme de ma vie.  Je ne veux pas qu'il y en ait un autre.

Alan - Chanteuse Tibétaine

Alan Dawazhuoma née le 25 juillet 1987 est une chanteuse chinoise tibétaine évoluant dans le milieu de la musique japonaise. Découverte par Avex Trax à une audition organisée en Chine en 2006, elle commence sa carrière au Japon l'année suivante. Produite et assistée principalement par le compositeur Kazuhito Kikuchi, elle joue également du erhu1. En 2009, son neuvième single japonais Kuon no Kawa se hisse directement numéro 3 du classement hebdomadaire Oricon, faisant d'elle la première chanteuse originaire de Chine à atteindre un tel rang. Issue du xian de Garzê dans la province de Sichuan en Chine, Alan naît à Kangding, mais grandit avec ses grands-parents près de Danba, xian souvent désigné comme la "Vallée de la Beauté". Le nom "Alan", qui est en réalité son nom de famille, est une combanaison de son invention, formée sur les noms tibétains sinisés de ses parents. Son nom complet "Dawa Dolma" signifie "Déesse de la lune" en tib