Accéder au contenu principal

La Rose Blanche - Die Weiße Rose

La Rose Blanche - Die Weiße Rose

Le groupe de résistance La Rose Blanche fut fondé au printemps 1942, à l'université de Munich, par Hans Scholl et Alexander Schmorell.




Les jeunes étudiants refusaient d'accepter le totalitarisme dans lequel avait sombré l'Allemagne, et voulaient sauvegarder leur indépendance d'esprit face au "nihilisme intellectuel" que représentait le nazisme. Ils parlèrent de la situation politique avec Kurt Huber, professeur à l'université de Munich, réputé pour ses cours de philosophie qui impressionnaient et influençaient beaucoup les étudiants. Kurt Huber les encouragea à résister et devint le mentor de la Rose Blanche.

Révoltés par la dictature hitlérienne et les souffrances causées par la guerre, les étudiants se décidèrent à agir pendant l'été 1942. Hans Scholl et Alexander Schmorell rédigèrent les quatre premiers tracts ; ils les envoyèrent par la poste de la fin du mois de juin à la mi-juillet à des destinataires soigneusement choisis à Munich, principalement des intellectuels. Les étudiants se référèrent dans leurs tracts à d'éminents penseurs et écrivains comme Schiller, Goethe, Novalis, mais aussi Lao Tseu, Aristote, et citèrent également la Bible. Les destinataires de ces tracts, pour la plupart écrivains, professeurs d'université, directeurs d'établissements scolaires, libraires et médecins de Munich et de ses environs, étaient censés reproduire les tracts et les envoyer au plus grand nombre possible de gens.

En juillet 1942, Hans Scholl, Alexander Schmorell et Willi Graf furent incorporés dans la Wehrmacht en tant qu'étudiants en médecine, pour servir comme infirmiers au front de l'Est ; ils furent envoyés en URSS pour trois mois. De retour en Allemagne, ils prirent contact avec d'autres groupes de résistance. Hans Scholl et Alexander Schmorell se mirent ainsi en relation avec Falk Harnack, le frère de Arvid Harnack, l'un des dirigeants de l'organisation Harnack-Schulze-Boysen. Pendant l'hiver 1942-1943, lorsque la bataille de Stalingrad atteignit son paroxysme, les étudiants rédigèrent avec leur professeur Kurt Huber le cinquième tract de la Rose Blanche. Des milliers d'exemplaires furent imprimés et distribués non seulement à Munich, mais aussi à Augsbourg, Francfort, Stuttgart, Salzburg, Linz et Vienne.



Membre de la Rose Blanche à Munich


1. Alexander Schmorell 1917-1943 / 2. Hans Scholl 1918-1943 / 3. Sophie Scholl 1921-1943 / 4. Christoph Probst 1919-1943 / 5. Willi Graf 1918-1943 / 6. Kurt Huber 1893-1943


Les étudiants écrivirent sur les murs des slogans pacifistes et antifascistes, collectèrent du pain pour des détenus de camps de concentrations et s'occupèrent de leurs familles. Les actions de la Rose Blanche furent prises en exemple à partir de janvier 1943 par des intellectuels du sud de l'Allemagne et de Berlin. Leurs tracts furent également recopiés et distribués à Hambourg par un groupe de jeunes gens en contact avec la Rose Blanche, qui s'était constitué autour de Hans Konrad Leipelt, étudiant en chimie. En février 1943, après la défaite de Stalingrad, Kurt Huber rédigea le sixième tract. Il fut imprimé à plus de 2 000 exemplaires, distribué et envoyé par la poste. Le 18 février 1943, Hans Scholl et sa sœur Sophie lancèrent des centaines de tracts dans la cour intérieure de l'université de Munich ; le concierge les arrêta et les livra à la Gestapo. Ils furent condamnés à mort, car leurs appels au ressaisissement éthique des consciences allemandes fut considéré par les nazis comme un crime politique majeur. Le réseau de Hambourg fut lui aussi démantelé par la Gestapo à l'automne 1943. Hans et Sophie Scholl, ainsi que Christoph Probst, un autre membre du groupe, furent guillotinés le jour même de leur condamnation, le 22 février 1943 ; d'autres résistants, Alexander Schmorell, Willi Graf et le Professeur Kurt Huber furent exécutés quelques mois plus tard. Dix autres membres de la Rose Blanche furent assassinés les années suivantes, dont huit à Hambourg. 80 personnes furent arrêtées dans le sud de l'Allemagne, et 50 personnes dans la région de Hambourg ; elles furent condamnées à des peines de prison allant jusqu'à cinq ans, pour avoir été en contact avec la Rose Blanche.

Membres de la Rose Blanche à Hamburg


1. Hans Konrad Leipelt 1921-1945 / 2. Karl Ludwig Schneider 1919, libéré le 12 avril 1945 à Stendal / 3. Traute Lafrenz 1919, libérée le 15 avril 1945 à Bayreuth/ 4. Heinz Kucharski 1919-1945 / 5. Bruno Himpkamp 1925, libéré le 12 avril 1945 à Stendal / 6. Albert Suhr 1920, libéré le 12 avril 1945 à Stendal

Plus d'infos sur la résistance Allemande sur ce site : http://resistanceallemande.online.fr


La statue de Sophie Scholl au Musée Madam Tussaud's de Berlin.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

H.u.m.a.n.o.i.D C.i.t.Y - Part 02 - Empire State Building

L’Empire State Building est un gratte-ciel de style Art déco situé sur l’île de Manhattan, à New York. Il est situé dans le quartier de Midtown au 350 de la 5e Avenue, entre les 33e et 34e rues. Inauguré le 1er mai 1931, il mesure 381 mètres (443,2 avec l’antenne) et compte 102 étages. Il est actuellement le plus grand immeuble de la ville de New York (position qu’il a retrouvé suite à l'attentat terroriste du 11 septembre 2001 qui a causé la destruction des tours jumelles du World Trade Center) et le troisième du continent américain derrière deux tours de Chicago, la Willis Tower et la Trump Tower. L'Empire State Building a été pendant des décennies le plus haut immeuble du monde. Il tire son nom du surnom de l’État de New York, The Empire State. Ce même « surnom » apparaît en outre sur les plaques d'immatriculation automobile. L'Empire State Building est un immeuble caractéristique de la skyline new yorkaise, et compte parmi les symboles les plus célèbres de New Yo

insomnies

3h30 et je ne dors toujours pas. Je pense à lui. J'imagine nos retrouvailles. Je suis déjà heureuse à l'idée de le revoir. Mais lui ? Quelle sera ses sentiments ? J'aimerai lui sauter au coup et lui dire que je suis heureuse de le voir.  J'aimerai qu'il soit content aussi. J'aimerai, dans un espoir fou, qu'il voit à quel point j'ai changé et qu'il retombe amoureux. Qu'il se dise que finalement je lui ai manqué. Que, quand même, on était bien tous les deux ♡ J'aimerai lui faire un café Senséo italien et lui montrer les semi Kokopelli. J'aimerai qu'il me donne de bonne nouvelles le concernant. Qu'on discute comme avant et qu'on rit.  J'aimerai lui parler de Tony Robbins. Et lui dire que je me suis mise aux douches froides. Et puis lui montrer la nouvelle salle de bain. Et la chambre. Et la pièce du fond. J'aimerai me refugier dans ses bras et qu'il me sert fort. Et l'embrasser. J'aimerai tant de c

Alan - Chanteuse Tibétaine

Alan Dawazhuoma née le 25 juillet 1987 est une chanteuse chinoise tibétaine évoluant dans le milieu de la musique japonaise. Découverte par Avex Trax à une audition organisée en Chine en 2006, elle commence sa carrière au Japon l'année suivante. Produite et assistée principalement par le compositeur Kazuhito Kikuchi, elle joue également du erhu1. En 2009, son neuvième single japonais Kuon no Kawa se hisse directement numéro 3 du classement hebdomadaire Oricon, faisant d'elle la première chanteuse originaire de Chine à atteindre un tel rang. Issue du xian de Garzê dans la province de Sichuan en Chine, Alan naît à Kangding, mais grandit avec ses grands-parents près de Danba, xian souvent désigné comme la "Vallée de la Beauté". Le nom "Alan", qui est en réalité son nom de famille, est une combanaison de son invention, formée sur les noms tibétains sinisés de ses parents. Son nom complet "Dawa Dolma" signifie "Déesse de la lune" en tib