Accéder au contenu principal

Articles

L♡VE

Il est revenu et tout s'est passé exactement comme je l'avais espéré dans mon dernier post. Je n'avais même pas imaginé qu'il puisse rester. Ce fut deux semaines de pur bonheur de l'avoir à nouveau à la maison. D'être à nouveau dans ses bras ♡ Et tout s'est détraqué à nouveau et il est reparti loin de moi... C'est un supplice de l'aimer autant. De penser à lui tous les jours. De lui écrire mentalement des lettres. De parfois lui ecrire une partie ces pensées dans des sms auxquels il ne répond pas ou de me confier et finir en larme dans des messages vocaux auxquels il ne réagit pas non plus. Est-ce qu'il me lit ? Est-ce qu il m'écoute ? Je n'en sais rien... Comme pour palier à son absence, mon esprit l'invite dans mes rêves. Ce sont de doux moments mais le réveil n'en est que plus cruel.  Je n'arrive décidément pas à cesser de l'aimer. Il reste l'homme de ma vie.  Je ne veux pas qu'il y en ait un autre.
Articles récents

insomnies

3h30 et je ne dors toujours pas. Je pense à lui. J'imagine nos retrouvailles. Je suis déjà heureuse à l'idée de le revoir. Mais lui ? Quelle sera ses sentiments ? J'aimerai lui sauter au coup et lui dire que je suis heureuse de le voir.  J'aimerai qu'il soit content aussi. J'aimerai, dans un espoir fou, qu'il voit à quel point j'ai changé et qu'il retombe amoureux. Qu'il se dise que finalement je lui ai manqué. Que, quand même, on était bien tous les deux ♡ J'aimerai lui faire un café Senséo italien et lui montrer les semi Kokopelli. J'aimerai qu'il me donne de bonne nouvelles le concernant. Qu'on discute comme avant et qu'on rit.  J'aimerai lui parler de Tony Robbins. Et lui dire que je me suis mise aux douches froides. Et puis lui montrer la nouvelle salle de bain. Et la chambre. Et la pièce du fond. J'aimerai me refugier dans ses bras et qu'il me sert fort. Et l'embrasser. J'aimerai tant de c

Without You

C'est tellement difficile de vivre sans lui. Sans sa présence. Son sourire. Ses regards et ses câlins. Ses expressions et ses rires. Ses "hananiii", "faudis", "karaï" ou "vai, vai, vai" résonnent encore à mes oreilles.  Alors que ma vie devient plus confortable, elle est totalement envahie par son absence. Quel bel oxymore...  A nouveau la vie me reprend ce qui l'embellissait, ce que j'avais de plus cher.

Je ne veux pas en aimer un autre

Je ne peux pas aimer un autre homme que lui. Je ne veux pas qu'un autre m'embrasse, ni me touche. Je ne peux pas imaginer dire tous ces mots que je lui ai dit à un autre. Je veux qu'il y ait que lui. Je ne veux pas commencer un défilé pour trouver un autre homme, puis un suivant, et encore un autre...  Si je suis qui je suis aujourd'hui c'est grace à lui. Il m'a fait grandir et je peux enfin me libérer du passé. Il m'a fait découvrir des choses qui font maintenant parti de mon quotidien. Avec lui j'ai évolué et amélioré ma vie. Et mon lieu de vie. Je ne peux pas offrir cette meilleure version de moi-même à un autre. Elle lui appartient.  J'attendrai que la vie nous réunisse à nouveau ♡

A Jamais

Dès le premier jour, je lui ai tout donné. Je voulais juste être heureuse. Enfin être aimée. Peut-être qu'il va me quitter, mais moi je l'aime à jamais ♡ Il a même pas idée...

Ranger le passé

Au fil du temps, les objets s'entassent dans notre maison. Le passé, ce mot abstrait, devient alors concret.  C'est l'analyse de sang que l'on a posé sur l'étagère ; le dossier de recherche d'emploi laissé là en suspend quand on a retrouvé du travail, les relevés de compte inutiles puisque l'on consulte au jour le jour l'application de la banque ; les lettres, vestiges d'une amitié fanée, les grandes enveloppes, les papiers bulles que l'on garde car ça pourrait toujours servir... Ce sont les livres, brochures, magazines qui sont arrivés là, pèle mèle, et les CD prêtés, que l'on a posé au plus près quand on nous les a ramené, sans jamais prendre le temps de les remettre à leur place. Et bientôt cet empilage devient hazardeux. On glisse la relance d'abonnement sur le haut la pile en la redressant contre le fond du meuble.  Il va falloir trier tout ça, mais plus tard. Parce que bientôt c est Noël alors on n'a bien d'autre

La nuit à pleurer

Encore une nuit à pleurer Quand il me dit qu'il est fatigué Mais qu'il passe la nuit à jouer (ou devant la télé) Comment ne pas me sentir abandonnée Alors que je voulais juste passer Une nuit dans ses bras, à s'aimer