Accéder au contenu principal

Magiciennes - Partie I - Histoire


Magiciennes...
Vous étiez les gardiennes
D'un royaume secret
Qui nous faisait rêver

Vous aviez, comme les Fées
De longs cheveux bouclés
De grands yeux verts
Et une longue cape pour vous protéger de l'hivers

Dès votre enfance, au son de la harpe
On vous enseignait les légendes ancestrales
En tricotant des écharpes
Vous appreniez un thème astral
Les plantes et les senteurs
Pour savoir tout cela par coeur

Un peu plus grandes
Vous participiez aux assemblées dans la lande
Ces réunions au clair de lune
Vous n'en auriez manqué aucune

Combien de nuits avez-vous passé à broder
Sur du tissus des symboles sacrés
En récitant des litanies
Des mélodies jusqu'à l'oubli

Avant que le monde ne devienne trop dur
On vous berçait avec les légendes d'Arthur
Et tout semblait plus beau
En compagnie de Merlin et Lancelot
Et vous rêviez d'égaler
Cette chère Morgane la Fée

Magiciennes...
Les hommes ne pouvaient pas concevoir
Que se soit les femmes qui détiennent
Comme un flambeau un tel pouvoir

Envoûtés par votre beauté
Ils se sont laissés séduire
Puis honteux d'avoir succombé, ils ont décidé
Que c'était vous qu'il fallait punir

Alors on vous a chassé
Et vous avez voyagé
De vos vertes collines d'Irlande
A la forêt de Brocéliande
Pour vous rien n'avait changé
Votre don, partout vous pouviez l'excercer

Mais personne ne vous voulez à sa table
Vous n'étiez pas des filles convenables
Et seules les plus courageuses
Faisaient appel à vos talents de guérisseuses

Et vous ne compreniez plus
Pourquoi personne n'avait confiance
Vous vous sentiez un peu perdues
Il n'y avait aucune raison à leur méfiance

Mais les gens écoutent les rumeurs
Qui colportent toute sorte d'horreur
On raconte à ce qu'il parait
Que vous sortez sur des balais
Pour voler, dès la nuit venue
Dans les bois et danser nue

Magiciennes...
Les jeux étaient faits, qu'à cela ne tienne
Mais vous ne pouviez pas vous rendre
Non, pas sans vous défendre

Alors vous avez accepté
Leur parodie de procès
Pour leur prouver qu'ils avaient tord
Vous ne jetiez pas de sorts

Ces hommes de loi étaient odieux
Et les autres ne valaient guère mieux
Ils avaient commencé la Chasse aux Sorcières
Et menaient cela à leur manière
Sans raison, par jalousie
On vous accusait d'hérésie

Sous la torture de leur bourreaux
La plupart vous dénonçait aussitôt
Ils avaient alors un témoignage pour justifier
Tout ce qu'ils avaient inventé

Il fallait donc qu'on vous condamne
A périr par les flammes
Mais vous n'aviez pas peur de la mort
Dans l'au delà vous viviez encore

Et malgré le temps qui passe
Quelques soeurs suivent toujours vos traces
Prêtes à tout pour nous rendre la vie meilleure
Elles vantent la nature et ses valeurs
Non, votre royaume n'est pas fermé
La porte, il suffit de la pousser

Et après avoir traversé
Les Brumes de ce pays rêvé
Sur une île, vous verrez les gardiennes
Nos amies les Magiciennes

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

H.u.m.a.n.o.i.D C.i.t.Y - Part 02 - Empire State Building

L’Empire State Building est un gratte-ciel de style Art déco situé sur l’île de Manhattan, à New York. Il est situé dans le quartier de Midtown au 350 de la 5e Avenue, entre les 33e et 34e rues. Inauguré le 1er mai 1931, il mesure 381 mètres (443,2 avec l’antenne) et compte 102 étages. Il est actuellement le plus grand immeuble de la ville de New York (position qu’il a retrouvé suite à l'attentat terroriste du 11 septembre 2001 qui a causé la destruction des tours jumelles du World Trade Center) et le troisième du continent américain derrière deux tours de Chicago, la Willis Tower et la Trump Tower. L'Empire State Building a été pendant des décennies le plus haut immeuble du monde. Il tire son nom du surnom de l’État de New York, The Empire State. Ce même « surnom » apparaît en outre sur les plaques d'immatriculation automobile. L'Empire State Building est un immeuble caractéristique de la skyline new yorkaise, et compte parmi les symboles les plus célèbres de New Yo

insomnies

3h30 et je ne dors toujours pas. Je pense à lui. J'imagine nos retrouvailles. Je suis déjà heureuse à l'idée de le revoir. Mais lui ? Quelle sera ses sentiments ? J'aimerai lui sauter au coup et lui dire que je suis heureuse de le voir.  J'aimerai qu'il soit content aussi. J'aimerai, dans un espoir fou, qu'il voit à quel point j'ai changé et qu'il retombe amoureux. Qu'il se dise que finalement je lui ai manqué. Que, quand même, on était bien tous les deux ♡ J'aimerai lui faire un café Senséo italien et lui montrer les semi Kokopelli. J'aimerai qu'il me donne de bonne nouvelles le concernant. Qu'on discute comme avant et qu'on rit.  J'aimerai lui parler de Tony Robbins. Et lui dire que je me suis mise aux douches froides. Et puis lui montrer la nouvelle salle de bain. Et la chambre. Et la pièce du fond. J'aimerai me refugier dans ses bras et qu'il me sert fort. Et l'embrasser. J'aimerai tant de c

Alan - Chanteuse Tibétaine

Alan Dawazhuoma née le 25 juillet 1987 est une chanteuse chinoise tibétaine évoluant dans le milieu de la musique japonaise. Découverte par Avex Trax à une audition organisée en Chine en 2006, elle commence sa carrière au Japon l'année suivante. Produite et assistée principalement par le compositeur Kazuhito Kikuchi, elle joue également du erhu1. En 2009, son neuvième single japonais Kuon no Kawa se hisse directement numéro 3 du classement hebdomadaire Oricon, faisant d'elle la première chanteuse originaire de Chine à atteindre un tel rang. Issue du xian de Garzê dans la province de Sichuan en Chine, Alan naît à Kangding, mais grandit avec ses grands-parents près de Danba, xian souvent désigné comme la "Vallée de la Beauté". Le nom "Alan", qui est en réalité son nom de famille, est une combanaison de son invention, formée sur les noms tibétains sinisés de ses parents. Son nom complet "Dawa Dolma" signifie "Déesse de la lune" en tib